La Guerre des Clans
Rejoins un clan. Bats toi pour le protéger. Chasse pour survivre. Dors a la belle étoile.
Ou mène une vie sans lois, sans clan, seul.
Ou vit ta vie de pacha chez les bipèdes.

Pour qui te battras-tu?

Seul le courage pourras les sauver...

La Guerre des Clans

Rejoins un des clans qui se partagent la foret ou devient un solitaire, a moins que tu ne choisisse de vivre avec les bipèdes. Bats toi pour ton clan, chasse pour te nourrir et dors a la belle étoile...Seul le courage pourras les sauver...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après la guerre ... Et avant la mort ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile d'Ecureuil
Le feu, la chaleur qui naît de mon coeur.
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 19
Localisation : Partout, Nul Part....

Identité des chats
Rang: Chef
Clan: Clan du Feu
Relations:

MessageSujet: Après la guerre ... Et avant la mort ...   Jeu 6 Oct - 17:56

After the war and before death ...

Clique ->


  • Perle de Lune, la guérisseuse du Clan du Feu regardait avec horreur l'oeuvre de la Meute de la Mort. À peine quelques minutes plus tôt, la haine et la colère régnait dans la grande plaine où elle se trouvait. Des chats gisaient sur le sol maculé de sang, pendant que d'autres se traînaient avec difficulté. Son coeur se serra lorsqu'elle vit un apprenti tenté de se lever, mais retomber comme une masse. C'était Nuage d'Araignée, et il avait l'air grièvement blessé au flanc. Elle se précipita en courant vers lui, sautant par dessus les corps inertes. Lorsqu'elle arriva à sa hauteur, la respiration du jeune chat gris foncé était secouée de spasmes réguliers, qui soulevaient sa petite poitrine ensanglantée. Elle se pencha sur lui, et lui demanda d'une voix douce et affectueuse, mélangée à de l'anxiété compréhensible :


    - Nuage d'Araignée, ça va? Ne bouge pas, je vais te ramener au camp pour te soigner, lui dit-elle gentiment.


  • Il ouvrit lentement les yeux, et lui adressa un petit sourire forcé. Puis, elle l'attrapa par la peau du cou et commença à le tirer hors du champ de bataille. Mais à ce moment là, elle se rendit compte qu'il n'y avait pas qu'un seul malade, et que ce n'était pas les deux seuls survivants, d'un camp, comme de l'autre. Elle scruta les alentours, cherchant l'ennemi du regard, mais rien ne bougeait. Elle déposa don le blessé au pied de la colline, avant de repartir en direction des autres chats, et rechercher ceux qui étaient encore vivants et de son clan. Elle réussit à transporter en tout 9 chats avant qu'un long râle emplisse la vallée de son cri de désespoir.


  • Elle dirigea son regard dans la direction du son, et découvrit une chatte ennemie s'écrouler dans plusieurs gerbes de sang. Juste derrière apparut Espoir du Tigre, un guerrier de notre clan, féroce et sans âme, qui venait de lui asséner un coup fatal dans la colonne vertébrale. Elle ferma les yeux devant cette horrible scène, et quand elle les rouvris, les yeux ambrés du guerrier étaient fixés sur elle, une lueur étincelante de rage les illuminants. Elle ne pouvait les soutenir. Elle détourna donc le regard, le dirigeant aux pieds du chat tigré, regardant la reine souffrante. Son coeur lui disait de la secourir, mais s'était son clan qui avait massacré les siens, et elle ne pouvait pas faire cela, quelque chose l'en empêchait.
    Elle s'en retourna donc à ses autres compagnons qui attendaient non loin de là, intrigués par ce qui se passait. Elle les rejoignit d'un pas hésitant et rapide. Une fois à côté d'eux, elle hurla pour que tout ceux qui pourraient l'entendent la suive :


    - Que tous ceux qui ont le force de me suivre jusqu'au camp, venez, cria-t-elle, en s'époumonant.


  • Elle aida ceux qui ne pouvait pas marcher. Roses des Sables était la guerrière la plus blessée, et au comble, Etoile Immaculée, sa chef, qui avait une patte cassée et le visage couvert de sang. Lorsqu'elle l'avait découverte qui se défendait contre une de ses vies qu'il lui restait, elle l'avait tout de suite calmé et proposé de l'aider. Mais, elle s'était vaillamment relevée, vacillé quelques secondes, avant de se reprendre et de partir fièrement rejoindre les survivants. Pendant le voyage, les larmes ne purent s'empêcher de couler sur ses joues maintenant trempées. Ses yeux luisaient avec les reflets étincelants de la lune bientôt pleine. C'était une belle nuit, le ciel était rempli d'étoiles, et aucun nuage ne venait les cachées dans leurs splendeurs infinis.


  • Seul le vent soufflant dans les feuilles des grands conifères de la forêt venait troublé le silence maintenant revenu. Ils marchaient tous avec difficulté. Et Perle de Lune elle même boitait à cause de sa blessure infligé par un puissant guerrier du nom d'Eclair Rouge qui lui avait mordu fortement la patte arrière gauche alors qu'elle aidait un apprenti à se relever. Plus elle avançait, plus sa patte la faisait souffrir. C'est pour ça que lorsque les barrières de ronces qui bordaient le camp furent en vue, un grand soulagement collectif s'empara des coeurs des survivants. Alors qu'ils rentraient dans la clairière, les derniers chats qui étaient restés au camp pour l'assuré en cas d'autres attaques vinrent immédiatement les secourirent. La guérisseuse emmena Nuage d'Araignée et Roses des Sables dans son antre, car s'étaient eux les blessés graves.


  • Dès qu'elle entra dans sa tanière, toutes les effluves des plantes aromatiques qu'elle connaissait tant lui imprégnèrent immédiatement les narines. Elle renifla avec envie l'odeur des baies de genièvre, des feuilles de menthe, et de toutes les autres. Elle se dirigea vers le fond de son antre, où elle y déposa les deux malades sur des litières de mousses toutes prêtes. Mais très vite, l'odeur du sang vint remplacer celle des herbes, et empester sur tout ce qui se trouvait à l'intérieur. Perle de Lune plissa le nez tellement cette odeur la répugnait. Mais, elle s'en désintéressa vite, car elle avait du pain sur la planche. Elle choisi les plantes qui lui seraient nécessaire à l'opération ainsi que des toiles d'araignées pour arrêter les saignements. Mais soudain, un cri déchirant retentit dans la clairière.


  • Une plainte horrible, à vous en déchirer le coeur. Elle se précipita sans réfléchir au dehors, et vit alors Etoile Immaculée, couchée sur le sol du camp, la gueule ouverte, d'où en sortait des gerbes de sang, et se répandait sur son pelage blanc. Ce que la guérisseuse redoutait le plus était en train de se produire devant ses yeux. A peine eut-elle le temps de s'approcher que la tête de sa chef retomba lourdement. La meneuse était en train de perdre une vie. La chatte gris perle ignorait combien il lui en restait, mais elle n'était plus toute jeune pour une chef, et elle avait peur qu'il ne lui reste plus que quelques unes. Elle courut tout de même au près d'elle, car elle était secouée de soubresauts réguliers inquiétants. Tous les regards étaient posés sur elles. Dedans se lisait l'angoisse, l'intrigue, et le dégout.


  • Elle commença par lui lécher vigoureusement ses plaies, y compris une qui était assez monstrueuse à voir, et d'où le sang était déjà presque coagulé. Quelques apprentis curieux s'approchèrent, mais des guerriers ou leurs parents leur barrèrent la route, sachant qu'il ne fallait pas les déranger. Puis, lorsque Perle de Lune vit Etoile Immaculée entrouvrir les yeux, elle recula doucement, et se leva, pour la laisser se réveiller dans le calme et en paix. Dès qu'elle fut remise de ce qui c'était passé, elle fit la grimace en essayant de se lever. C'est donc pour cela que la guerrière grise ordonna aux autres de l'emmener dans son antre.


    - Emmener là dans ma tanière, pour qu'elle soit au calme. Poser là sur une litière, je m'en occuperais.


  • Les guerriers s'exécutèrent sans protester. Ils hochèrent la tête et l'aidèrent à marcher en direction de la petite grotte. Puis, en regardant et priant le ciel, la guérisseuse perçut un signe. La lune se mit à briller de tout son être, jusqu'à illuminée tout le camp, y compris son pelage et sa tanière. Elle comprit immédiatement qu'elle réussirait à sauver ses camardes, mais qu'il fallait qu'elle se remette à l'ouvrage. Elle se précipita donc vers l'endroit éclairé, remerciant au passage les chats musclés qui ressortaient, et cherchant des graines de pavot pour permettre à ses patients de dormir pendant qu'elle les soigneraient.


  • Elle commença par Nuage d'Araignée, car ses plaies saignaient abondamment. Elle aurait pu commencer par sa chef, mais elle était encore sous le choc de ce qui venait de se passer, et elle préféra lui laisser un peu de temps pour reprendre ses esprits. Le jeune apprenti gémissait, alors que Perle de Lune essayait désespérément de lui bander la patte avant avec la soie. La plus grande crainte de la guérisseuse n'était pas qu'il réveille les autres avec ses cris stridents, mais que justement, ses blessures, à cause de l'effort demandé et de la pression de ses muscles qui allait faire se diriger le sang vers la sortie. Elle essaya vainement de le calmer, sans succès. Mais, tout à coup, une guerrière du nom de Perle Mystique vint lui proposer son aide, car ce n'était autre que la cousine du chaton.


    - Bonjour Perle de Lune, veux-tu que je t'aide à le calmer un peu, lui proposa-t-elle calmement.


  • Elle accepta volontiers sa proposition, et la chatte rousse s'empressa de s'asseoir près du chat noir pleurant de douleur, et lui murmurer des mots doux à l'oreille. Pendant ce temps, dans la litière voisine, Roses des Sables s'agitait. Perle de Lune interrompit donc Perle Mystique pour lui demander d'aller chercher un guerrier ou deux pour maintenir Roses des Sables en place le temps qu'elle s'occupe des autres, ainsi que des apprentis, pour occuper Nuage d'Araignée, tandis qu'elle soignait la malade. Elle commença par s'acquitter à l'oreille estropiée de la chatte noire et blanche, mais elle remua aussitôt. La guérisseuse fit signe au guerrier de la tenir droite, pour qu'elle puisse bander la blessure. Une fois cette tache accomplie, elle demanda à l'un des chats d'aller lui chercher sur une roche des graines rouges.


  • Mais, alors qu'il revenait vers elle, un cri d'angoisse retentit au dehors. Presque immédiatement après que le cri se soit apaisé, la tête de Goutte de Pluie, un jeune guerrier, apparue dans l'ouverture de la grotte, les yeux pleins de peur et de haine. Sans même lui laisser le temps de s'expliquer, Perle de Lune se précipita dehors, et elle tomba nez-à-nez avec Nuage Blanc. La première sensation qui lui vint à l'esprit fut tout d'abord la pitié, la peine et elle fut horrifiée, car le pelage immaculé de l'apprenti était trempé de sang. Puis, cette émotion fut vite remplacée par la colère. Qui avait bien pu faire une pareil horreur? Seul un traître de la pire espèce. Dans les yeux de la jeune chatte se lisait peur, angoisse et horreur confondues. Ce fut son père, qui soutenait sa mère en larmes, qui prit la parole pour se justifier, mais il ne tint pas longtemps :


    - Alors qu'elle tentait de revenir ici, un guerrier lui est tombé dessus et...


  • Il ne put terminer sa phrase, car il fondit en larmes, aux côtés de sa compagne. Tous les membres du clan encore d'aplombs vinrent réconfortés la rescapée. La pluie s'était mise à tomber à grosses gouttes, et en quelques secondes seulement, tout le monde fut trempé jusqu'aux os, et des marres de sang se formèrent dans le sol boueux. Les yeux de la chatte grise s'embuèrent, et elle dû cligner plusieurs fois de suite pour que sa vue soit assez performante pour ordonner aux derniers guerriers encore disponibles d'emmener l'apprentie dans son antre, au sec. Ceux dont rien ne leur incombaient se réfugièrent dans leur gîté collectifs. Elle suivit les chats qui soutenait la blessée. Elle se retourna pour regarder quelques choses. La guérisseuse suivit son regard et découvrit que seul ses parents n'avaient pas bougés, restant assis au milieu de la clairière, immobile et triste. Puis, la tête du chaton retomba inerte et elle sombra dans la coma.


  • Une fois la petite créature inerte poser sur une litière sèche et douillette, elle retourna voir où en était Roses des Sables. Son oreille avait cessée de saigner, mais ce n'était pas le cas de son flanc droit. Elle broya les graines de pavot pour l'endormir. A ce moment là, lorsqu'elle lui ouvrait la bouche pour les lui faire avaler, Nuage d'Araignée se mit à gémir, ainsi que de recommencer ses pleurs. Perle de Lune soupira. C'était dans ces moments là qu'elle regrettait de ne pas avoir d'apprenti. Tandis que les yeux de la guerrière se fermaient doucement, elle se dirigea vers sa chef. Elle, au moins, était calme, et, si on pouvait employé ce terme. Sereine. Mais, son front était fendu, et le sang coulait sur ses yeux, qu'elle devaient fermés en permanence pour ne pas qu'il s'infiltre à l'intérieur. Elle alla donc chercher des feuilles de cèdres pour lui éponger le visage.


  • C'est en revenant vers sa meneuse qu'elle se rendit compte des taches de sang qui maculait le sol de sa tanière. Elle baissa lentement la tête vers ses pattes, et les découvrit ensanglantées. Elle ferma à son tour les yeux, dégoûtée. Cette odeur répugnante imprégnait toute son antre. Et, elle remarqua qu'elle la faisait souffrir plus qu'elle n'aurait pu l'imaginer. Elle ne pouvait pas s'appuyer dessus. Elle était obligée de marcher sur trois pattes. Elle épongea le front d'Etoile Immaculée, qui grimaça sous la douleur. Son compagnon, Glace d'Ebène, assis à son côté, la calma avec des mots d'amour réconfortant.


  • A côté, Nuage Blanc commençait à se réveiller doucement, poussant de petits gémissements qui furent vite apaisés par Nuage Glacé, un apprenti ami avec la jeune chatte. Perle de Lune avait l'intention de l'interroger, une fois qu'elle serait remise d'aplomb pour savoir ce qui s'était passé, pour se renseigner sur le ou les guerriers qui avaient pu faire ça. Mais pour l'heure, Etoile Immaculée sombrait dans un profond sommeil, et elle en profita pour finir ce qu'elle avait entreprit. Une heure plus tard, la meneuse du clan du Feu dormait toujours, mais était soignée, et normalement, tirée d'affaire. Mais il restait maintenant trois autres patients. Et la fin de la journée promettait d'être vive. Griffe d'Ecureuil alla, après une heure et demi de travail acharnée, chercher de quoi manger pour la guérisseuse, un gros mulot bien dodu qu'elle prit le temps de savourer calmement.


  • Une fois remise sur pieds et rassasiée, elle se remit à l'ouvrage, continuant son travail sur Nuage d'Araignée. Deux heures plus tard, Roses des Sables et l'apprenti noir étaient bandés de toiles d'araignées de tous les côtés. Elle avait gardé la plus gravement blessée pour la fin, comme ça, elle n'aurait personne sur les bras, et aurait tout son temps à lui accorder. Elle lui fit d'abord avaler un dosage mélanger de plusieurs plantes, mais avant, elle lui demanda qu'est ce qu'il s'était passé pour qu'elle soit aussi mal en point. La jeune chatte avait eu du mal à prononcer ses premiers mots, mais elle respira avant de commencer :


    - Je... Je marchais pour essayer de vous rattraper, mais un guerrier est survenu devant moi, en... Elle déglutit difficilement, avant de reprendre, sur un ton horrifié. En me regardant droit dans les yeux. C'était... Flèche Démoniaque, le guerrier le plus redouté de tous les clans.


  • Perle de Lune avait entendue parlé de ce guerrier intrépide aux yeux de démons, qui, dès que vous le regardiez droit dans les yeux, vous pétrifiait de peur à jamais, et venait ensuite hanté vos rêves. Elle en frissonna d'angoisse, avant de retourner son attention vers l'apprentie :


    - Dès que j'ai voulu détourner le regard, il m'a flanqué une claque, avec les griffes, et il m'a sauté dessus, sans pitié, et m'a lacéré le corps et le visage, je ne pouvais pas cirier, ni même de défendre. Il était trop.... Fort.


  • Elle finit sa phrase dans un soupir à peine audible. Tous les interlocuteurs qui l'écoutaient étaient pétrifiés de peurs. Dès qu'elle eut terminer, tout le monde se remit immédiatement à la tache, pour se changer les idées. Mais soudain, Nuage Blanc tomba lourdement sur sa litière. Elle venait de s'évanouir. Car, Perle de Lune n'avait pas fini d'appliquer l'onguent pour stopper son hémorragie vers le thorax, et elle s'était rouverte, ce qui lui faisait perdre beaucoup de sang. Paniquée, elle se précipita vers la chatte immaculée, craignant le pire, voyant la marre de sang qui l'entourait. Palpant la fente d'où s'échappait le liquide rouge, et ne sentant aucun battements, aucun soulèvement, elle poussa un long râle de désespoir.


  • Ce qu'elle redoutait le plus venait de se produire alors qu'elle ne l'avait pas même remarqué. Nuage Blanc avait perdu trop sang, et donc, le coeur ne pouvant être assez alimenter avait cessé de battre. Elle l'avait laissé mourir. Et cela, elle s'en voudrait toute sa vie. Ses parents allaient la détester. Les yeux embués de larmes, elle regarda le petit corps sans vie qui gisait dans cette rivière de sang. Comme si le démon du guerrier du clan du Sang était venu lui arracher le coeur. Un cri strident retentit au dehors et Souvenir de Panthère déboula dans l'antre, courant vers son enfant chéri, pleurant à chaudes larmes. La guérisseuse parvint à peine à murmurer :


    - Je suis vraiment désolée...


  • Mais, cette dernière ne l'écoutait pas, elle était trop occupé à secouer le corps inerte de sa fille. Elle venait de laisser mourir qui tenait à coeur à quelqu'un, mais, comment se faire pardonner? Elle ne le savait pas, mais elle avait énormément travaillé, et on ne pouvait pas toujours sauver tout le monde, c'était la loi de la nature, et elle sera heureuse dans la Clan des Etoiles. En baissant les yeux vers le sol, déçue, elle s'aperçut, en s'observant dans une flaque d'eau, que son pelage couleur de lune était maculé de sang. Elle entreprit de se lécher, sans trop se râper les pattes, car elle la faisait énormément souffrir, mais le clan passais avant tout, et elle s'en occuperais plus tard. Elle adressa une prière silencieuse à ses ancêtres, avant de porter son attention sur Coeur d'Etoile, qui la regardait avec un air compatissant, et une fois l'un en face de l'autre, yeux dans les yeux, il lui dit enfin :


    - Ce n'est rien, c'est normal que tu n'est pas pu la sauver. Elle devait mourir, donc elle l'est. C'est la loi de la forêt. On ne peux rien y faire. Tu as déjà travaillé plus qu'il n'en fallait. Après la guerre, il y a toujours un drame qui doit arriver, et il est arriver. Avant la mort, la souffrance est souvent au rendez-vous. Mais, maintenant, c'est du passé, il ne faut pas se préoccupé du passé ni de l'avenir. Il faut vivre le moment présent, et c'est tout.


  • Ces dernières phrases touchèrent beaucoup Perle de Lune, au plus profond de son coeur, et elles resteront encrées dans sa mémoire, à jamais, et maintenant, elle vivrait le moment présent comme il viendra, même après une guerre. Comme pour intensifier ses paroles, un éclair zébra le ciel, et à peine quelques minutes plus tard, un éclairci apparu dans le ciel encore nuageux, puis il devint d'un bleu sans fin. Et dans les prochaines guerres qui suivirent, beaucoup d'autres chats moururent sous ses yeux, et elle laissa couler beaucoup de ses larmes, mais après une guerre, il faut toujours se préparé à ce qu'il va se passer.... Avant la Mort...

~~~~~~~~~~ °o Signature o° ~~~~~~~~~~




Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Après la guerre ... Et avant la mort ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les rois et autres nobles après la guerre de l'anneau
» La vie après la guerre [Pv Kanade Hitomi][FB]
» L'Euphorie de la Mort - Nouvelle
» Après la guerre, le calme et la parole [PV : Véga]
» Legolas?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Territoires libres :: L'Étang de Rassemblement-
Sauter vers: